5.30.2017
|
PAR

Une histoire inédite : Dylan Morawski

8.11.2021
|
PAR

Une histoire inédite : Dylan Morawski

8.11.2021
|
PAR

Une histoire inédite : Dylan Morawski

Dylan Morawski est un athlète de 16 ans originaire de Gander, Terre-Neuve, dont le rêve, depuis la première fois qu'il a nagé à 9 ans, était de représenter sa province et de participer aux Jeux du Canada. En tant que nageur de compétition au sein de son club de natation local, les Gander Lakers, il s'est montré très prometteur et a remporté de nombreux prix au niveau local, provincial et national.

En plus de la natation, il aimait aussi faire du vélo et de la course à pied, ce qui faisait du triathlon le sport idéal pour lui. Ses parents lui ont acheté tout l'équipement dont il avait besoin et ont cherché des occasions dans la province pour participer à des compétitions et s'entraîner. Sa première course s'est suffisamment bien passée pour que l'entraîneur de l'équipe provinciale le remarque et lui demande de s'entraîner avec eux. En plus de cela, il s'est également entraîné avec un club local de course cross-country et un club de cyclisme. À deux ans de la sélection pour les Jeux du Canada, il s'entraînait maintenant deux à trois heures par jour à courir, à faire du vélo et à nager, en plus de toutes les compétitions. Cela signifiait aussi beaucoup d'entraînement, de compétitions et de coaching supplémentaires. En plus de ses séances d'entraînement régulières en natation, il devait maintenant répondre à des critères d'entraînement spécifiques fixés par ses entraîneurs de triathlon, de course à pied et de cyclisme. Un adolescent moyen aurait été submergé, mais pas Dylan. Non seulement il a atteint tous les objectifs d'entraînement, mais on lui a demandé de se joindre à l'équipe de triathlon et de représenter la province aux Jeux du Canada.

Son parcours pour participer aux Jeux du Canada n'a pas été facile et Dylan a dû relever plusieurs défis en cours de route. Lors d'une course de 10 km à Grand Falls, il s'est blessé à la hanche et n'a pas pu terminer la course. Il a dû suivre de nombreux traitements de physiothérapie, ce qui l'a empêché de s'entraîner ou de participer à des compétitions pendant plusieurs mois. Le dernier gros revers pour Dylan, avant la sélection pour les Jeux du Canada, a été la fermeture de la piscine de son équipe à Gander en raison de problèmes de maintenance. Il a donc dû se rendre à une autre piscine à une heure de route, trois fois par semaine. De plus, sa famille le conduisait à St Johns (4 heures) afin qu'il puisse s'entraîner avec d'autres nageurs et clubs pour maintenir sa forme physique.

À travers tout cela, Dylan a continué à résoudre les problèmes liés à ses nombreux défis et a réussi à rester positif et concentré sur ses objectifs. Tout cela en maintenant un niveau scolaire élevé au Gander Collegiate et en étudiant souvent dans la voiture avec ses parents pour se rendre à la prochaine séance d'entraînement de course à pied, de vélo ou de natation dans la province, par tous les temps. Cet été, il réalisera son rêve de représenter sa province de Terre-Neuve-et-Labrador aux Jeux du Canada, à Winnipeg.


Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir notre bulletin d'information.

Merci ! Votre demande a été reçue !
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.