6.27.2024
|
PAR

Liam & Friends réalise des rêves de chimères

6.27.2024
|
PAR

Liam & Friends réalise des rêves de chimères

6.27.2024
|
PAR

Liam & Friends réalise des rêves de chimères

6.27.2024
|
PAR

Liam & Friends réalise des rêves de chimères

Surfeur olympique en demi-lune et ancien des Jeux du Canada, Liam Gill (2019, AB) pourrait bien avoir son plus grand impact en dehors de la compétition.

Liam & Friends est une initiative à but non lucratif qui vise à rendre le snowboard plus accessible aux jeunes autochtones des communautés rurales de l'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest. Ces deux dernières années, le point culminant de cette initiative a été un voyage à Sunshine Village, où tous les obstacles financiers ont été éliminés.

"Le snowboard représente beaucoup pour moi, et c'est un privilège que j'ai eu, alors je suis honoré de pouvoir le partager avec un groupe de jeunes indigènes", a-t-il déclaré. "Je vais continuer, et je veux en faire plus, encore plus, encore plus.

L'idée de Liam & Friends a germé une semaine après qu'il eut participé aux Jeux de Pékin en 2022 en tant que seul athlète autochtone masculin de l'équipe canadienne. Gill s'est rendu dans les Territoires du Nord-Ouest pour rencontrer des jeunes autochtones, les aider à s'entraîner sur les pistes et servir de modèle.

L'initiative a déjà pris de l'ampleur depuis lors, après que Liam a reçu la subvention d'héritage OLY Canada du Comité olympique canadien au cours des deux dernières années. Grâce à cette subvention et à la générosité de plusieurs sponsors de Liam, le premier voyage de six jeunes issus de communautés nordiques à Sunshine, la première année, a plus que doublé, passant à 13 la deuxième année.

"S'entraîner et concourir, c'est être sous les feux de la rampe - cela vous épuise assez rapidement", a déclaré Gill. "À la fin de la saison, quand je peux passer du temps avec ces enfants et leur rendre la pareille, c'est très gratifiant.

Le voyage de Gill en snowboard l'a également mené à travers les sommets bien connus du parc national de Banff. Avant les Jeux du Canada de 2019 à Red Deer, le camp de sélection de l'équipe de l'Alberta s'est déroulé à Sunshine.

Se décrivant lui-même comme un athlète de slopestyle dans sa jeunesse, les Jeux du Canada lui ont ouvert de nouvelles opportunités, même s'il pratiquait le snowboard depuis l'âge de quatre ans.

"Le halfpipe n'était pas mon truc - je n'ai jamais pu le pratiquer, car il est difficile d'y avoir accès", a-t-il déclaré. "Le seul moment où j'ai pu le faire, c'était pendant les compétitions. Aux Jeux du Canada, j'ai appris à faire des 7 à l'entraînement et, pendant ma descente, j'ai fait une figure que je n'avais jamais faite auparavant. J'apprenais des figures en même temps que je participais aux compétitions.

Après avoir quitté les Jeux du Canada avec une médaille d'or en halfpipe, Gill a commencé à s'intéresser à cette discipline et s'est finalement inscrit sur la liste olympique pour 2022 à l'âge de 18 ans.

Pour les jeunes qu'il encadre et pour tous ceux qui s'entraînent pour les prochaines éditions des Jeux du Canada, Gill a des conseils simples mais profonds.

"Ne vous perdez pas dans les résultats. Travaillez aujourd'hui, et demain, travaillez demain.

Je veux participer aux finales et peut-être décrocher une médaille aux prochains Jeux olympiques, mais je ne vais pas penser à cela pour l'instant. Aujourd'hui, je vais simplement aller à la salle de sport pour m'entraîner, et demain, j'irai à la salle de sport pour m'entraîner. Au jour le jour ! Je ne me préoccupe pas trop de l'objectif final".

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir notre bulletin d'information.

Merci ! Votre demande a été reçue !
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.